Tag: 2015

Népal 2015 : Entre séisme et méditation


The Anapurna Mountains from the Begnas Lake

 

Alors que mon arrivée au Népal fût en quelque sorte abracadabrantesque, la suite des événements, quant à elle, se fût de plus en plus douce et paisible.

Continue reading “Népal 2015 : Entre séisme et méditation”

Népal 2015 : Au cœur d’un cafouillage aérien

 


Buddha’s eyes, stupa in Kathmandu

 

“Tu ne peux pas voyager sur un chemin sans être toi-même le chemin.”

– Bouddha.

 

Mon épopée pour rejoindre Katmandou depuis l’aéroport de Bangkok, lors du puissant séisme qui frappa le Népal le 25 avril 2015, fût un enchaînement de circonstances singulières. Le Népal, dernier des cinq pays que j’ai visité au cours de mes huit mois en Asie, était la destination qui m’enchantait le plus et m’ouvrait de nouvelles perspectives. Y accéder ne fût pas une mince affaire; la route était semée d’embûches et d’obstacles à traverser, tel un puzzle à résoudre pour obtenir le sésame tant convoité. C’était sans doute le rite à passer pour tester ma volonté, celle qui était de fouler les terres sacrées du pays natal de Bouddha.

Continue reading “Népal 2015 : Au cœur d’un cafouillage aérien”

Faire du volontariat à Yangshuo


Yulong River in Yangshuo

 

Après mon séjour à Hong Kong, j’avais pris le train depuis Shenzhen, la mégalopole frontalière, pour arriver à Guilin. C’était un trajet de 14 heures, passé sur l’étroite couchette d’un compartiment qui en compte six.

Choisir la couchette du milieu n’est pas une bonne idée; c’est toujours sur celle-ci que l’on se retrouve – c’est la moins chère – mais j’aurais tendance à penser que la couchette du haut est la meilleure. On ne peut pas s’asseoir sur la couchette du milieu, il faut rester allonger en permanence. Il faut l’avouer, elle n’est tout de même pas pire que la couchette du bas : bien que sur la couchette du bas, on puisse avoir la place pour s’asseoir sans se cogner la tête et avoir accès à la bouilloire placée sur une petite table entre les lits, il faut aussi savoir que personne ne se gène pour venir s’asseoir sur vos draps.

Continue reading “Faire du volontariat à Yangshuo”

Luoping : ma nuit chez les nonnes

Luoping
Morning view in Luoping – Yunnan, China

C’était après avoir quitté Kunming avec un grand soulagement, lors de mon périple à travers la Chine de l’ouest, juste à la frontière entre la province du Yunnan et celle du Guizhou.

Les champs de colza n’étaient pas encore en fleurs à Luoping. Nous étions début février; j’avais tout de même l’espoir de voir s’étendre une mer solaire d’où émergent ces îlots formés par les montagnes, posées là parmi les champs, comme des cavaliers sur un échiquier. C’était trop tôt. L’hiver était à peine terminé, les fleurs de colza dormaient encore.

Continue reading “Luoping : ma nuit chez les nonnes”

Yuanyang (Xinjie) : l’estomac dans les talons

Xinjie
City in the clouds – Xinjie in the Yunnan Province

 

“Même après avoir traversé sept montagnes et sept mers,
On n’arrive pas encore au Yunnan. Il est presque aussi loin que la lune.
Et celui qui en revient, vient de la lune.”

Marco Polo

Yuanyang est réputée pour avoir les plus belles rizières de Chine. Si vous souhaitez y aller et profiter du spectacle magnifique qu’elles offrent, surtout en fin de journée lorsque le ciel rosé se reflète dans leurs eaux limpides, ne faites surtout pas les mêmes erreurs que moi.

Continue reading “Yuanyang (Xinjie) : l’estomac dans les talons”

Pakbeng – Muang Ngeun – Nan : du Laos vers la Thaïlande

 


Laos Pride – Muang Ngeun

 

“Same same”. C’est le dicton ici au Laos : tous les “farengs” (=littéralement “français”, mais ce terme est utilisé pour désigner les étrangers en général) s’habillent de la même façon, suivent les mêmes itinéraires pour se rendent aux mêmes endroits et, paradoxalement, pestent de voir autant de peaux blanches s’exhiber dans les rues.

Continue reading “Pakbeng – Muang Ngeun – Nan : du Laos vers la Thaïlande”